Comment faire devant le refus de manger d’un enfant

La nutrition des enfants est un devoir essentiel pour les parents. Mais parfois l’enfant refuse de manger. Il est en perpétuelle évolution, de même pour sa manière d’apprécier les aliments, il  arrive qu’un jour il mange bien et qu’un autre il n’avale pas beaucoup. Que faire dans ces cas ? Et quelle organisation peut-on mettre en place pour inciter les enfants à manger volontairement ?

            Pourquoi  un enfant refuse-t-il de manger ?

L’appétit de l’enfant change suivant son tempérament. Cela peut signifier une expression de sa personnalité, c’est l’enfant qui met en place qu’il a son choix. Quelquefois aussi, il arrive qu’il n’ait pas faim.

Le refus de manger peut provenir du changement de type d’aliment. Habitué à se nourrir avec du lait, il trouve étrange qu’on y ajoute des aliments pâteux ou en morceaux et son appétit diminue.

Le refus de manger peut aussi résulter d’un malaise que l’enfant ressent : colique, diarrhée, poussée des dents, … ou encore lors d’un sevrage que l’enfant n’apprécie pas car cela lui paraît trop brutal.

Quelles solutions apporter ?

Il est nécessaire de mettre en place quelques règles pour inciter l’enfant à manger :

  • Vérifier si l’enfant est en bonne condition pour prendre son repas : il n’a pas l’air fatigué, a bien dormi ou a pris suffisamment de sieste ou encore ne se sent pas mal quelque part.
  • Eviter la prise de repas dans un environnement qui permet à l’enfant de se distraire comme la télévision. Les jouets ne sont pas admis.
  • Faire sentir à l’enfant que la prise de repas est un moment agréable sans contrainte ni force.
  • Respecter un horaire pour ses repas et collation entraîne une routine qui sera adoptée par l’enfant. La collation ne doit pas prendre la place des repas.
  • Préparer l’assiette avec une quantité raisonnable et une présentation attirante, essayer de varier les qualités.
  • Limiter les boissons excessives qui diminuent facilement l’appétit.
  • Ne pas servir d’autres aliments que prévus. Le petit estomac de l’enfant se remplit vite.
  • Ne pas prolonger le temps de repas, une bonne demi-heure suffit.
  • Comme l’enfant apprend par imitation, être un bon exemple l’aide aussi à bien manger.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Si la mère  prépare un repas copieux pour l’enfant et que celui-ci refuse de manger, elle commence à s’effrayer. Aucune inquiétude ne doit se poser si l’enfant est bien portant et prend du poids normalement.

Si le refus de manger prend de l’ampleur, il est nécessaire de consulter un médecin ou demander l’avis d’un spécialiste.

Le refus de manger n’est pas un cas isolé pour un enfant. Là où il faut mettre en accent, c’est le  suivi de son état de santé. Les conseils donnés ci-dessus peuvent vous apporter de l’aide, leur application dépend de chaque famille mais nous recevons volontiers vos idées et vos commentaires sur ce sujet.

Ce contenu a été publié dans Bébé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *