Les questions embarrassantes des enfants : comment y répondre ?

Devant les questions embarrassantes des enfants, les parents se trouvent dépourvus et se demandent quelles réponses leur donner. Lorsque les enfants commencent à s’exprimer, comme ils  manquent d’expérience, il est normal qu’ils veuillent savoir beaucoup de choses. Devant leur esprit avide de connaissances  face à ce monde qui les entoure, les parents ne doivent pas fuir  ces questions mais être toujours prêts  à  répondre. La réponse apportée est importante pour l’enfant. Mais comment faut-il faire ?  Les conseils proposés ci-après peuvent vous soulager  dans ce devoir.

Demander l’avis de l’enfant :

Lorsqu’un enfant interroge sur un sujet, c’est que celui-ci le tracasse et éveille sa curiosité. Les parents doivent toujours essayer de fournir des réponses pour susciter son intérêt. Demandez-lui ce qu’il pense du sujet et vos réponses seront orientées suivant ses pensées.

Fuir ou dire des mensonges n’est pas une solution

Les parents peuvent être à court d’idées au moment de l’interrogation. Répondre immédiatement n’est pas exigé, mais il faut  éviter de laisser ses questions sans réponses ou de donner des réponses insatisfaisantes ; il  est  important d’éclairer la pensée de l’enfant.

Fournir  des réponses simples :

            Les questions peuvent porter non seulement sur des faits habituels m ais aussi sur des faits qui mettent les parents mal à l’aise.

Au début, les questions se basent sur le « pourquoi » et le « comment » sur tout ce qui se passe. Ensuite, viennent les questions comme : comment on fait le bébé, pourquoi sa peau est noire, où est partie Mamie  (quand la mamie n’est plus),  …

Les réponses à donner aux enfants doivent être la vérité sans entrer dans les détails techniques. Ils veulent seulement une explication devant leur ignorance. Il ne faut pas non plus considérer les enfants comme des idiots en inventant des choses qui ne tiennent pas : soyez francs.

Les questions de nos enfants nous embarrassent parfois mais elles sont tout à fait naturelles car l’acquisition de connaissances  est un besoin. Nous devons nous  montrer ouverts dans nos réponses et aider les enfants car  ces derniers comptent toujours sur leurs parents. A qui vont-ils s’adresser si nous les parents ne sommes pas capables d’apporter des explications sur les mystères de la vie.

Si vous avez d’autres moyens pour aider les parents à satisfaire les enfants devant les questions qui passent dans leur esprit, faites-en part dans les commentaires !

Ce contenu a été publié dans Difficultés dans l'éducation, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *