Comment gérer l’opposition de l’enfant

L’éducation des enfants présente souvent des difficultés de sorte que les parents se sentent pris au dépourvu. A l’âge de 2 ou 3 ans, l’enfant peut exprimer une opposition à tout ce que  l’on lui propose. Les parents se demandent dans ce cas la raison de ce comportement de leur enfant, il n’est plus celui qui accepte tout, on a du mal à supporter cette attitude. Face à cette situation, les parents ne doivent pas s’inquiéter. Cette phase est incontournable, une étape que chaque enfant doit franchir. Les éclaircissements ci-après peuvent vous aider dans cette situation.

        L’enfant commence à se construire

Si la réponse à tout ce qu’on lui demande est non, il s’agit de la phase de l’opposition. L’enfant n’est plus celui qui suit docilement ce que ses parents suggèrent, il essaie de mettre en place sa personnalité. Il est devenu un individu à part entière qui se détache du cocon maternel.

Dire non pour lui ne signifie pas contrarier ses parents, l’opposition de l’enfant apparaît avec son développement moteur comme le fait de marcher. Il se peut qu’il réclame après ce qu’il a refusé avant, cela lui permet de savoir ce qu’il veut.

L’enfant essaie dans cette phase de se distinguer de ses parents, l’affirmation de soi commence à prendre place.

                Comment réagir face au non ?

Il n’est pas facile d’éduquer l’enfant durant cette phase, il faut vraiment de la patience. L’enfant manifeste son opposition d’habitude aux moments où l’on est pressé comme à la sortie pour aller à l’école.

Les parents doivent poser leurs limites sans trop forcer l’enfant à se soumettre aux ordres.

Il est recommandé de donner à l’enfant un choix pour qu’il exprime son désir. Quelquefois, il prend du temps pour répondre, prévoir cet instant est nécessaire pour maintenir une ambiance saine. Il se peut que l’enfant ait des comportements désagréables qui sont  récurrents, l’important c’est de bien se préparer pour ne pas paniquer et garder son calme.

L’opposition de l’enfant fait partie son développement. Les parents doivent seulement se préparer pour faire face à cette situation. La mise en place des limites structure l’enfant. Si vous avez déjà été confronté à ce problème, les commentaires sont ouverts pour partager vos expériences et pour apporter les solutions adéquates.

Ce contenu a été publié dans Enfant 1à 3 ans, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Comment gérer l’opposition de l’enfant

  1. tizart dit :

    Bonjour
    Merci pour ces articles. j’ai juste une réflexion à faire surtout pour les parents qui ont des bambins à l’âge de scolarité : souvent, le soir, la maison devient, une « extension » de l’école au lieu de garder sa notion familiale. Je pense que c »est un piège qu’il faut éviter!

    • Mamy R. dit :

      Nous vous remercions pour votre commentaire. Oui, c’est une réflexion non seulement pour les parents mais pour les enseignants aussi ! La discussion est ouverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *